Rio vibrante et Gigi se sent bien vivante

Rio de Janeiro
17 – 23 septembre 2017


Ode à toi Rio (et aux cariocas)

Lever de rideau sur le fleuve de janvier
Bom dia cariocas
Soleil brûlant déjà sur la Lagoa Rodrigo de Freitas
Rameurs en place
Eau salée, avirons, Gigi à son footing de saison
Soleil ardent sur fond d’affrontements
Favelas à feu et à sang. Gangs contre police. Courses poursuites, pincements
A la rescousse l’armée armée, voyante, arrogante
Impétueuse, Rio tu continues de vibrer et les cariocas de boire tes caipirinhas
Feijoada[1], chapelets, tangas, femmes d’Ipanema[2]
Bicyclettes, havaianas aux pieds et orchidées greffées dans les rues du quartier,
Coucher de soleil sur Pedra de Arpoador, açaï[3] sur Copacabana, surf et prayas
Ruelles euphoriques, pandeiro[4], cuica[5] et sambas improvisées en mode carnaval
A flanc de colline Santa Teresa, streetartistique et insouciante sur fond de baie
Pittoresque, tortueuse, pavée
Plus loin le bar Urca, bolinhos de bacalhau[6]
Collines, forets et vues imprenables du pain de sucre ou du Corcovado,
Bienveillance paternelle de ton Cristo
Sagoins[7], selfies sans répit et « Atencao porta se fechando » dans le métro
Bossas des cariocas Tom et Vinicius
Semaine exaltante, légère, envoutante
Rio la merveilleuse, la vibrante, merci pour cet épisode de vie
Fais-moi une place au chaud pour le carnaval, bientôt je serai de retour, c’est promis !

Gigi
—————————–

[1] La feijoada est un plat très populaire à base d’haricots noirs (feijão : haricot en portugais) mais il y a aussi dedans de la viande de porc et plein d’autres choses. C’est le plat familial qui rassemble familles et amis, pas cher mais long à faire…

[2] « A Garota de Ipanema », « The girl from Ipanema », (« La Fille d’Ipanema ») c’ est le tube de bossa nova – musique de Tom Jobim et paroles de Vinícius de Moraes en 1962 chantée par João et Astrud Gilberto en anglais sur le sax de Stan Getz. Paradigme de la femme brésilienne, belle sur fond de tristesse.

[3] L’açaï est le petit plat glacé sucré proposé par les vendeurs ambulants sur tous les recoins des plages. Baies aux supers propriétés accompagnées de céréales, fruits et yaourt généralement. Gigi en raffole.

[4] Le pandeiro est le tambour brésilien qui accompagne capoeira et sambas

[5] La cuíca est un tambour à friction, utilisé dans la samba, son super spécifique aux musiques brésiliennes que l’on peut entendre là https://www.youtube.com/watch?v=qT8Ee1M8O8A

[6] Les bolinhos de Bacalhau ou boulettes de morues sont délicieuses au Bar Urca, un petit bar dans un petit quartier ou l’on se commande des bolinhos qu’on va déguster face à l’océan

[7] Les sagoins sont les singes à toupet ou à moustache que l’on trouve partout à Rio et ailleurs au Brésil (enfin dans des arbres ou sur des fils électriques à se battre avec les oiseaux quand ils ne nous narguent pas au sommet des collines)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s